• Noix de coco

    Une des légendes polynésiennes expliquant l'origine de la noix de coco :
    Il était une fois une très belle princesse, fille du Soleil et de la Lune, nommée
     Hina. Elle était si belle que des éclairs de lumière émanaient de son corps diaphane. Elle fut promise en mariage au roi du lac Vahiria qui n'était autre qu'une énorme et repoussante anguille. Hina s'enfuit et se mit sous la protection du grand Maui, qui arrêta et régla le Soleil. De la falaise de Vairao, ils aperçurent l'anguille qui venait chercher Hina. Maui jeta son hameçon et s' écria : "De mon fief, aucun roi ne peut s'échapper, il deviendra nourriture pour mes dieux". L'anguille avala l'appât et l'hameçon, fut capturée et décapitée. Maui l'enveloppa dans un morceau de tapa et la donna à Hina, lui recommandant de ne poser le paquet à terre qu'arrivée chez elle : "La tête de l'anguille renferme de grands trésors pour vous". Hina oublia le paquet sur le sol. Le tapa se détacha et la tête de l' anguille, fixée sur le sol, se couvrit de jeunes pousses pour devenir le premier cocotier.
    Selon cette même légende, on retrouve sur la noix de coco les marques de la tête d'anguille. deux dépressions symétriques correspondent à l'emplacement des yeux, une dépression médiane, à la bouche. Lorsque la noix tombe de l'arbre, les yeux servent à guider sa chute! Les noix de coco auraient aussi pour origine des crânes humains qui auraient germé dans un cimetière, produisant les trois premiers cocotiers.

    culturelégendepolunesie

    vendredi 10 avril 2009 12:51 , dans mythes et sygnification des symboles


    2 commentaire(s)

    • automathingdim. 12 avril 2009 17:07
      Très instructif...d'ailleurs j'imagine qu'il y a toujours du vrai ou plus précisemment du vraisemblable dans les légendes...
    • Willèneven. 10 avril 2009 14:37
      Merci pour ces légendes, jamais je n'aurai imaginé des origines si morbides pour la noix de coco.

     

    votre commentaire
  • légende du dauphin

     

    Légende du dauphin


    Il était une fois un polynésien. Depuis la mort de sa femme, ses six enfants étaient ce qui lui paraissait le plus important dans sa vie, et il passait son temps avec eux.

    Un jour, il décide d'aller avec eux pêcher dans le lagon. Ensemble, ils ramassent des "pahua, ma, vana" (burgaus et oursins), et ils pêchent quelques poissons, des "paihere, roi, hi" et "ume" (carangue, loche, rouget et nason).

    Content de la journée, le papa propose un concours de plongée aux enfants : le gagnant aura la plus grosse portion de "Poe" au repas du soir.

    Les six enfants plongent ensemble hors du bateau. Le papa commence à compter les secondes :

    - hoê, piti, toru, maha ...(un, deux, trois, quatre...).

    Il est très fier de ses enfants :

    - Mes enfants sont les meilleurs, ils sont tous de bons plongeurs !

    Mais il attend si longtemps qu'il commence à s'inquiéter.. Il a maintenant très peur pour ses enfants:

    - Ah! Mes enfants, où êtes vous? Vous restez trop longtemps dans l'eau !

    Et désespéré, il se jette dans le fond de son bateau ; il pleure parce qu'il est impossible aux humains de rester si longtemps sous l'eau, ils sont sûrement noyés.

    Il se sent mourir de douleur, quand, soudain , six animaux qu'il n'a encore jamais vus jaillissent hors de l'eau ! Ils font des vrilles, "taviriviri", et ils retombent dans l'eau avec de gros plouf. Ils nagent autrement que les poissons, et ils viennent respirer de l'air à la surface de la mer.

    Ils ont de grands sourires sur leur bec, et ils jouent gaiement devant lui ... Brusquement, il comprend que ces animaux sont ses propres enfants, qui se sont transformés.

    Les humains ne peuvent pas rester sous l'eau de nombreuses minutes, mais ses enfants sont devenus ces animaux marins, et ils le peuvent.

    Et parce qu'ils étaient humains auparavant, ils aiment les hommes.

    C'est pourquoi, aujourd'hui encore, ils les aiment et veulent jouer avec eux, rester auprès d'eux, leur donner un peu de joie.

    Ils sont les dauphins, "te mau ôuà"

    légendeorquependentif dauphin

    samedi 24 octobre 2009 23:15 , dans mythes et sygnification des symboles


    5 commentaire(s)

    • laetitia mailtomar. 08 févr. 2011 00:47
      Pourrai-je connaitre le prix de se bijou? Depui toute petite jadore les orques j'ai plein de livres sur eux et sa fé longtemps q je cherche un bijou. Par la même occasion jaimeré me fair un tatouage d'orque en polynésien si cela ne vous dérange pas et q vous avez un peut de temps je serai contente si vous pouviez me fer un dessin merci beaucoup cordialement laetitia
    • naliasha
      naliashaven. 17 sept. 2010 23:52
      très beau texte accompagné d'un beau bijou
      felicitation
      bon week end
    • hydromelmer. 10 mars 2010 07:11
      bonjour....
      je te retourne le compliment ....tu as aussi un superbe blogue 
      je te souhaite une agréable journée ....
    • isaart
      isaartdim. 20 déc. 2009 00:29
      un bien joli conte,merci.
    • kris
      krismer. 11 nov. 2009 18:57
      Une histoire pleine de poésie, belle légende au sujet de ces magnifiques "êtres" que sont les dauphins !

     

    votre commentaire
  •  

    Blog de usulebis :Usulebis ,Artisan créateur de bijoux polynésiens , contact : usulebis@hotmail.fr, La légende du URU

    Dans un temps reculés, la vie était bien plus difficile qu'aujourd'hui. Les dieux n'étaient pas souvent cléments et lorsqu'ils se mettaient en colère, les poissons fuyaient au large et les cultures pourrissaient instantanément.

     Durant une de ces périodes de grande famine, des parents décidèrent de quitter leur "fare" pour emmener leurs enfants à l'autre bout de l'île, à la recherche de nourriture.

     Un soir, alors qu'ils s'étaient arrêtés près d'une grotte au cœur de la montagne, le père dit à sa femme :

     "Je vais m'en aller cette nuit. Mais demain matin, tu sortiras de la grotte et je serai de retour. Ne t'inquiète pas..! Mon corps se sera transformé en arbre et mes bras en seront les branches. Mes mains seront devenues des feuilles. Ma tête aura disparu, remplacée par un étrange fruit arrondi que tu n'as jamais vu. Ma langue sera le cœur de ce fruit. Cueille-le et fait le cuire longuement dans des braises. Puis, fais-le tremper dans de l'eau fraîche et enfin, épluche-le. Alors, tu pourras goûter à ce fruit étonnant qu'on appelle "Uru". Et toi et les enfants, vous ne mourrez plus jamais de faim..!"

     Et ce qu'il expliqua à sa femme se réalisa le lendemain. Malgré leur étonnement et la disparition de leur père, les enfants reprirent des forces et n'eurent plus jamais subir de famine. Ils plantèrent de nombreuses pousses de ce nouvel arbre à travers l'île et bientôt le Uru devint un des fruits les plus appréciés de toutes les îles alentours.

     


    votre commentaire
  • Mpanjaka Be ny tany ( bois sacré de madagascar )


    Blog de usulebis :Usulebis ,Artisan créateur de bijoux polynésiens , contact : usulebis@hotmail.fr, Mpanjaka ou bois Sacré

    Voici une de mes trouvailles de mon séjour à la Réunion ,il sagit d'un bois de Madagascar qui par sa dureté fait passer l'Ebene pour du beurre!!

    Les Malgaches l'appellent " Mpanjaka Be Ny Tany "

     mpanjaka  = en Malgache : bois sacré  

    Be ny tany : grand roi de la terre

    Ce bois sacré est utilisé pour protéger leurs foyers ,ils en font  un bougeoir ou tout simplement en accrochant un bout de bois chez eux.Pour vous expliquer sa puissance ,imaginez vous une personne qui vient cher vous avec l'intention de vous cambrioler ,le bois sacré va agir sur son mental en lui faisant oublier pourquoi il était venu.Ainsi il fera demitour sans vous avoir fait le moindre tort.

    Ce bois est souvent utilisé dans des rituels et ne sert qu'à une chose , vous protéger de tout esprits néfastes.

     

    Un peu de lecture :


    Les 4 espèces de « mpanjakabenitany » dont 3 appartenant au genre Baudouinia et le 4ème au Dalbergia sont toutes endémiques de Madagascar selon la base de données du Missouri botanical garden( MBG).
    Mais ces essences sont à distribution très restreinte sauf le Baudouinia fluggeiformis. Quant à Baudouinia louvelii, il est visible sur la littorale est, alors que Baudouinia rouxevillei et Dalbergia xerophila ne sont connues que dans la région Atsimo-Andrefana. Le MBG souligne qu’actuellement, les espèces de « mpanjakabenitany » sont menacées par la surexploitation et la destruction de leur habitat. Dalbergia xerophila est même classé parmi les espèces en danger critique. Des mesures de conservation s’avèrent nécessaires pour préserver ce patrimoine. Cette essence est à usages multiples, alors que certaines sont classées par l’homme comme plantes alimentaires, médicinales, utilisées dans l’artisanat et la construction… Le « mpanjakabenitany » produit un bois dur particulièrement recherché. Les gens qui vivent à proximité des forêts où il se trouve, l’utilisent dans la construction en tant que poutres, clôture... Après écorçage et lavage, son tronc a un aspect particulier qui intéresse les sculpteurs. Ces derniers l’utilisent dans la fabrication d’abat-jour, de cannes ou tout simplement en tant que simples objets de décoration. C’est aussi une plante médicinale pour traiter la laryngite et la bronchite.
    Sa particularité réside aussi dans les croyances que beaucoup de gens y mettent. En effet, le bois de « mpanjabenitany » est considéré comme ayant une étrange force pouvant protéger le foyer contre les mauvais esprits et apporter la bonne fortune. Le « mpanjakabenitany » est un arbuste ou un arbre pouvant atteindre 15 à 20 m de haut. Il est reconnaissable par ses troncs parfois profondément sillonnés ou cannelés et ses grandes fleurs de couleurs jaune vif. La plante pousse sur du sol sableux, dans les alluvions, dans les zones calcaires, dans les vallées fluviales et les sols entourant le calcaire. Elle niche aussi bien dans les forêts littorales et les forêts humides sempervirentes ainsi que dans les forêts sèches décidues et les fourrés subarides.
    Recueillis par Fanjanarivo
    La Gazette

    mardi 07 décembre 2010 18:45 , dans mythes et sygnification des symboles


    3 Fans
    • jftrek
    • nemaudr
    • naliasha

    6 commentaire(s)

    • Ylly mailtolun. 05 oct. 2015 09:42
      Le bois "Mpanjaka ben'tany" qu'on dit aussi "Grand roi de la terre, ce n'est pas de l'Ebene mais tout simplement un arbre sacré , issu du baton que Ramsès avait donné à Moïse pour affronter le désert entre autre. Cela fait 50 ans que je l'ai en canne , bien mis en valeur , accroché à ma porte d'entrée.
      Si vous en avez à vendre , je suis prenante.
    • christophe mailtojeu. 13 nov. 2014 16:10
      j'en ai un depuis + de 30 ans.
      je ne connaissais pas son nom, je savais seulement qu'on l'appelait le bois des rois
    • Radomer. 27 mars 2013 09:34
      Be = grand 
      Le grand roi de la terre. 
      certains en font aussi des pieds de lampes, des canes et des bijoux 
    • massalia
      massaliamar. 07 déc. 2010 20:19
      Tu peux m'en envoyer un ! merci !!! sourire
    • images-du-pays-des-ours
      images-du-pays-des-oursmar. 07 déc. 2010 19:31
      Alors? Je vois que tes vacances ont été fructueuses...
      Tu vas avoir de quoi travailler.
    • jftrek
      jftrekmar. 07 déc. 2010 18:52
      Bravo pour cette trouvaille.
      C'est en effet un sacré bois...

     

    4 commentaires

  • Blog de usulebis :Usulebis ,Artisan créateur de bijoux polynésiens , contact : usulebis@hotmail.fr, Labradorite

    A Madagascar ,La Labradorite est une pierre qui est porté en pendentif lorsque on ce sent dépréssif,en colère ....,Elle canalise les mauvaises pensées puis les expulses en laissant l'ésprit clair et surtout apaisé.

    La particularité de certaines pièces est de posséder un jeu de couleurs à l'éclat métallique. Le bleu et le vert sont les couleurs le plus souvent présentes, mais certaines pierres de qualité peuvent être somptueusement habitées par toutes les couleurs du spectre..La pierre peut légerement changer de couleur et devenir plus transparente en fonction de l'hygrométrie ambiant

     

    labradoritemadagascar

    samedi 11 décembre 2010 12:08 , dans mythes et sygnification des symboles


    2 Fans  

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique